Le manifeste FAIR

Ce qui nous unit et ce que nous représentons

Chaque mouvement débute par un positionnement clair. Nous nous sommes donc rencontrés en décembre 2017 pour résumer en quelques mots nos principales revendications. Le résultat: le manifeste FAIR! Nous attendons avec intérêt vos réactions et serons évidemment très heureux d'obtenir un grand écho et un large soutien. 

L’initiative FAIR

Le projet « FAIR » est une initiative d’agricultrices et d’agriculteurs gérant des exploitations familiales dans toute la Suisse, engagés et tournés vers l’avenir, qui veulent œuvrer en faveur de prix du lait équitables. Le but de l’initiative est de donner une visibilité à la situation des producteurs de lait et au prix du lait actuel, aussi bien au sein de la branche qu’auprès des consommatrices et consommateurs, afin de pouvoir les améliorer. L’« Initiative FAIR » s’engage également pour que le lait et les produits laitiers continuent d’être appréciés.

Les initiants produisent un lait bon et naturel, veillent au bien-être de leurs animaux et veulent vivre de l’agriculture traditionnelle, notamment de la production laitière. Ils se sont associés pour des prix du lait équitables.

La Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) soutient l’initiative pour plus d’entrepreneuriat, des revenus permettant d’assurer l’existence et le meilleur bien-être possible pour les animaux. Elle accompagne les initiants dans le lancement du label « FAIR » et les conseille en matière de distribution et de promotion des ventes. La FPSL soutient l’initiative au moyen de ressources financières et en personnel jusqu’à ce que celle-ci soit bien établie.

Les parties prenantes

Nous sommes des agricultrices et des agriculteurs, ainsi que des représentants d’exploitations familiales de toute la Suisse. Ce qui nous unit : nous produisons du lait suisse depuis des générations, comme le faisaient déjà nos parents et grands-parents. Notre métier est notre passion, et pour cela nous utilisons les méthodes les plus modernes. Notre objectif est de produire un lait naturel et de haute qualité, qu’il s’agisse de lait de table ou destiné à la fabrication d’autres produits laitiers comme le fromage, le beurre, la crème ou le yogourt. Nous et nos familles souhaitons pouvoir vivre de la vente de notre lait. Nous estimons cela équitable, « FAIR », tout simplement – pour nos animaux, pour les consommateurs finaux et pour notre travail quotidien.

Notre lait est apprécié et recherché…

Les études de marché le montrent : pour le consommateur suisse, il est important que le lait provienne de Suisse, et même, si possible, de sa région. Les raisons en sont claires : la production de lait suisse est soumise à des prescriptions plus sévères que celles de l’UE en matière de protection des animaux ; nous avons beaucoup plus de petites exploitations familiales « à taille humaine », des distances de transport plus courtes et des contrôles plus fiables.

…et pourtant mal rémunéré

Bien que notre lait – un produit haut de gamme – soit apprécié, le prix que nous en obtenons permet à peine de couvrir nos coûts. Pour du lait vendu environ 1 fr. 40 en magasin, nous ne recevons souvent que 56 centimes, qui permettent tout juste de couvrir les coûts réels. Notre travail n’est donc pas encore rémunéré. Cela ne suffit pas pour survivre ! De nombreux paysans luttent pour leur survie et ne peuvent maintenir la production laitière et leur exploitation que grâce, par exemple, au travail réalisé bénévolement à la ferme par des membres de leur famille. Investir est impossible.

Maigres recettes, coûts élevés en Suisse

Si le prix du lait a baissé, ce n’est pas le cas de nos coûts. Ces dernières années, nous avons tous beaucoup investi. Nos étables sont claires, spacieuses et respectent au mieux les animaux. Nos vaches s’y sentent bien. Cet équipement a cependant un prix. Nombre de productrices et de producteurs de lait se sont endettés et doivent porter un lourd fardeau.

Les consommateurs sont de notre côté

Des sondages le montrent : de nombreux consommateurs sont prêts à payer plus pour le lait. Ils aimeraient toutefois être sûrs que la plus-value revienne bien aux paysans. Et nous savons que les grands distributeurs et les transformateurs souhaitent aussi que les paysans puissent obtenir une meilleure rémunération pour leur lait.

C’est la raison de l’initiative FAIR

Tous exigent des productrices et producteurs de lait d’être des entrepreneuses et des entrepreneurs. Le principal instrument nécessaire à cela fait cependant défaut : la possibilité de participer à la détermination du prix ! Avec l’« Initiative FAIR », nous voulons maintenant prendre les choses en mains. L’« Initiative FAIR » s’engage pour un prix à la production net d’au moins 78 centimes le litre de lait. Ce montant permet de couvrir nos coûts, de payer les salaires, de réaliser les investissements nécessaires dans nos équipements et, en même temps, d’assurer que le bien-être des animaux soit toujours une priorité.

Le label FAIR

Nous prouvons nos paroles par des actes. Nous avons donc créé le label « FAIR ». Cette marque garantit le versement au paysan d’un prix à la production net de 78 centimes, une détention des animaux respectueuse de l’espèce, des étables particulièrement respectueuses des animaux, des sorties régulières en plein air pour les animaux et le renoncement aux fourrages génétiquement modifiés ou contenant de l’huile de palme. Notre but à long terme : commercialiser nos produits « FAIR » dans les magasins. Il pourra s’agir de lait, mais aussi d’autres produits laitiers, comme de la crème, du beurre, du fromage ou du yogourt. Nous mettons aussi notre label à la disposition des transformateurs. Ces derniers peuvent tous utiliser le label « FAIR » pour autant que la plus-value obtenue soit reversée aux productrices et producteurs de lait et que les critères indiqués ci-dessus soient remplis. Le label doit permettre de sensibiliser les consommatrices et consommateurs suisses à faire leurs achats en connaissance de cause et de favoriser la valorisation des produits laitiers suisses.

Download

partage